89 mois et un peu d'éternité

J’étais place de la Bastille. Avec deux amies et un peu plus de bières. Ma mère m’a appelée, la voix chevrotante, celle des deuxièmes parties de soirée qui vous annonce la mort d’un proche. Mon grand-père venait juste de partir, mon père avait pris sa voiture en trombe et moi je me suis arrêtée. Je…

Continuer la lecture

Est-ce qu'il va revenir ?

En décembre, il est parti. Il a claqué la porte sur cinq ans de relation. Tous les deux n’avaient même pas fait le sapin. Elle a pensé « heureusement ». Elle n’a pas fêté Noël, pas la bonne année. Elle a dormi des jours durant, surveillé son téléphone, elle a pleuré, beaucoup, elle a arrêté de se…

Continuer la lecture

Dans 89 jours

J’ai toujours eu un rapport étrange aux comptes à rebours. Ils me rassurent et m’effraient. La dernière fois que j’ai compté sur mes doigts, le nez contre le calendrier de mon téléphone, c’est lorsque mon mec est parti en Malaisie. Je l’ai accompagné jusqu’au RER (l’aéroport c’est loin), je suis rentrée, le vide était déjà…

Continuer la lecture

15h, heure de merde

Je déteste « 15h ». Je déteste cette heure creuse où il ne se passe strictement rien : les gens digèrent, le déjeuner est terminé, l’apéro encore loin. Je déteste même l’après-midi à partir de 14h35. Parce que quand on donne l’heure, on dit « quinze heures moins vingt-cinq ». Ça tape déjà dans les…

Continuer la lecture

Les grandes vacances

Hier, je discutais de sperme avec Nathalie Giraud, sexothérapeute, au téléphone. C’était chouette. Au milieu de notre conversation, on a parlé de mon premier roman que je viens de terminer. Et je lui ai dit combien je ressentais un vide, un manque. Alors elle m’a suggéré de m’adresser à mes personnages, de leur souhaiter de…

Continuer la lecture

Nous étions là – Partie #2

Ce n’est pas un besoin de me décharger, je n’ai pas envie d’écrire un journal intime en déclarant combien cette date m’a changée, combien mon insouciance a valdingué. Elle était sous les balles, c’est vrai. Mais ce n’est pas la vocation de cet écrit, même si ma lampe torche éclairera davantage mes journées, mon quartier,…

Continuer la lecture

Nous étions là – Partie #1

« Ils étaient comme toi, ils étaient comme moi, Ils n’étaient pas guerriers, mais sont morts au combat, Ils étaient cœur d’amour, ils étaient cœur qui bat, Puis qui battra toujours, même en dessous la croix, Ils étaient ces amis que je connaissais pas, Ils étaient mon pays, et puis le tien je crois, Ils resteront…

Continuer la lecture

Nos paradis blancs

Nous étions tous les deux assis avec nos malheurs sur ce trottoir de fin de soirée. J’avais encore une chanson dans la tête. Je me disais que nos douleurs n’étaient pas les mêmes mais qu’on pensait la même chose de tous ces gens bruyants, vivants, qui dansaient encore devant le bar, dont on ne voyait…

Continuer la lecture

Marie & Yoann & Rémi & les autres

S’ils avaient eu vingt ans de plus, ils auraient certainement fait boîte mail commune : marieyoann@maildecouple.com. Ils auraient peut-être ajouté : « et leurs enfants ». Et puis un gif animé sous la signature. Un sapin avec des boules rouges qui clignotent en temps de fêtes. Ils n’ont pas de boîte mail commune mais ils…

Continuer la lecture

Les uns avec les autres

Certains flanquaient les mains sur leur visage, ou bien sur leur bouche pour étouffer un cri. D’autres disaient c’est fou, je suis déjà allé au Bataclan. Et pour détourner l’horreur et dissimuler sa peine, un autre répondait « moi aussi, en 2005, pour voir Henri Dès ». Dans le salon, des larmes montaient, d’autres coulaient…

Continuer la lecture